Conseils

Tout savoir sur le permis de conduite

Le permis est indispensable pour tous les conducteurs, quel que soit leur âge ou leur expérience. Tâchons de tout savoir sur ce document de la plus haute importance.

Obtenir le permis de conduire en France

Pour obtenir le permis de conduire en France, le premier critère est d’avoir au moins 18 ans. Vous devez également réussir l’examen théorique général (ETG) et l’examen pratique (EP).

L’ETG est composé de 40 questions portant sur la réglementation routière française. Vous avez 45 minutes pour y répondre. Pour réussir l’ETG, vous devez obtenir au moins 35 bonnes réponses.

L’EP consiste à conduire un véhicule sur une route ouverte à la circulation. Vous serez évalué sur votre capacité à maîtriser le véhicule, à respecter les règles de la circulation routière et à réagir en cas d’urgence. Pour réussir l’EP, vous devez obtenir au moins 20 points sur 25.

Types de permis de conduire

En France, il existe différents types de permis de conduire en fonction du véhicule que vous souhaitez conduire. Voici un aperçu des différents permis de conduire et des véhicules qu’ils autorisent :

  • Permis B : autorise la conduite de voitures et de motos légères (jusqu’à 125 cm3).
  • Permis BE : autorise la conduite de voitures avec remorque légère (jusqu’à 750 kg).
  • Permis C : autorise la conduite de camionnettes et de fourgonnettes légères (jusqu’à 3,5 tonnes).
  • Permis CE : autorise la conduite de camions avec remorque lourde (jusqu’à 16 tonnes).
  • Permis D : autorise la conduite de bus et de car légers (jusqu’à 9 places).
  • Permis DE : autorise la conduite de bus et de car lourds (jusqu’à 32 places).

Le système de points

Le système de points sur les permis de conduire en France est un dispositif qui a été mis en place pour inciter les conducteurs à adopter un comportement plus responsable. Ce système permet de sanctionner les infractions au code de la route et de récompenser les bons conducteurs.

Le nombre maximum de points que vous pouvez avoir sur votre permis est de 12. Lorsque vous avez atteint ce nombre, vous êtes considéré comme un conducteur exemplaire et vous ne pouvez plus perdre de points. Si vous perdez des points, vous avez la possibilité de suivre une formation de récupération de points afin de les récupérer, comme sur https://www.stage-permis-a-points-sysco.fr/.

Le nombre de points que vous avez sur votre permis peut avoir des implications importantes sur votre assurance auto. Les assureurs envisagent souvent les conducteurs ayant un permis probatoire comme étant plus à risque, ce qui peut se traduire par des primes d’assurance plus élevées.

 

Conseils

Choisir son casque moto : les critères à prendre en compte

L’importance du casque n’est plus à mentionner. En dehors du fait que la loi oblige chaque motard à en porter un, c’est le meilleur moyen d’éviter les blessures graves en cas d’accident. Mais lorsque vient le moment de faire votre choix, vous pouvez rapidement tomber dans l’embarras si vous ne connaissez pas les différents critères à prendre en compte.

La taille du casque moto

Il va de soi que pour trouver le casque moto qui vous convient, le choix doit d’abord se faire en fonction de la taille. Il doit être adapté à votre tour de tête, et la forme doit épouser celle de votre tête pour éviter qu’il ne soit ni trop large ni trop serré. Sachez également qu’il est toujours judicieux d’opter pour un casque légèrement plus petit. En effet, la mousse qui se trouve à l’intérieur du casque va se tasser (sans compresser le visage), ce qui va le rendre plus stable.

Lorsque vous essayerez le casque, c’est votre ressenti qui va compter le plus pour déterminer si celui-ci est adapté ou non. Si vous ressentez une légère pression sur les tempes et les joues sans être trop serré, c’est celui qu’il vous faut.

Les matériaux de fabrication

Il existe de nombreux matériaux de fabrication pour le casque moto, chacun affichant ses atouts et ses inconvénients. Mais les plus choisit sont les casques en carbones et ceux en polycarbonate.

●       Les casques en carbone, comme leur nom l’indique, sont composés de fibres de carbone tissées et renforcées par une couche de fibre de verre dans le but d’apporter le maximum de résistance. Ils affichent de plus une meilleure absorption des chocs, avec un poids réduit.

●       Les casques en polycarbonate disposent de coques en plastique. Lors de la fabrication, la matière plastique est injectée directement dans un moule pour donner la forme du casque. Leur principal avantage se situe au niveau du prix, mais ils sont plus lourds.

La sécurité

Le niveau de sécurité dépend notamment du type de casque pour lequel vous allez opter. Il existe les casques intégraux et les casques jet. Selon votre usage, votre habitude et les conditions extérieures auxquelles vous êtes régulièrement confronté, vous devez évaluer le niveau de protection dont vous avez besoin.

Il est nécessaire de garder en tête qu’il n’y a pas que le casque qui est indispensable pour la protection d’un motard. En effet, beaucoup d’autres matériels sont à ne pas laisser de côté.

Découvrez l’univers du 2 roues de La Bécanerie et trouvez tout ce dont un motard a besoin.

Comment monter sur sa voiture des pneus achetés sur Internet ?
Conseils

Comment monter sur sa voiture des pneus achetés sur Internet ?

Le net est actuellement l’outil incontournable pour les personnes qui souhaitent rendre plus simple leur quotidien. De plus en plus de personnes font de nos jours leurs achats de pneu via les sites de pneus, comme celui du Comptoir du pneu, des centres autos en ligne notamment après avoir visiter des comparateurs de pneus.

Actualités

Pourquoi opter pour une ligne d’échappement inox ?

L’un des composants les plus importants pour un véhicule est la ligne d’échappement. Ce dispositif a pour rôle de libérer les gaz imbrulés du véhicule. On peut la retrouver en acier ou en inox. L’inox semble avoir bien d’avantages, que nous vous proposons de découvrir dans le présent article.

D’abord, qu’est-ce qu’une ligne d’échappement ?

Une ligne d’échappement est tout un système par lequel les gaz imbrulés issus de la combustion sortent du véhicule pour libérer le moteur. Ses principaux constituants sont le collecteur d’échappement, le catalyseur ou pot catalytique, le résonateur, le silencieux et le pot d’échappement. Chacun d’eux a un rôle bien précis et leur bon fonctionnement est en lien direct avec le bruit que le moteur émet.

La ligne d’échappement inox est légère et durable

La ligne echappement inox est très légère à cause de ce matériau, l’inox, lequel est de faible poids et de grand rendement. Vous diminuiez ainsi de façon non négligeable le poids de votre véhicule ; ce qui lui confère une certaine stabilité et une certaine agilité. Comme elle est en inox, vous n’avez pas à craindre un risque de corrosion, ce qui rassure quant à la durabilité du système.

De plus, l’inox a de l’esthétique surtout avec les modèles de lignes d’échappement sport. Elles brillent, scintillent, et sont designs. Si vous voulez donc remplacer votre ligne d’échappement, n’hésitez pas à opter pour une en inox. Votre voiture ne pourra ressortir qu’avec une fière allure.

La ligne d’échappement inox a une meilleure influence sur le moteur

Le poids léger de la ligne d’échappement ainsi que ses parois fines, font qu’elle libère plus aisément les gaz d’échappement qu’une ligne d’échappement en acier. Les gaz étant mieux libérés, le moteur se trouve aéré au niveau de l’admission et tourne significativement mieux à plein régime. Il gagne ainsi en termes de puissance, d’efficacité et de durabilité. Par ailleurs, le son émis par une nouvelle ligne d’échappement en inox est très rangé, ce qui rend encore plus plaisant le véhicule.

Conseils

Entretien de voiture : les points de contrôle à surveiller

Qu’elle soit neuve ou d’occasion, une voiture a toujours besoin d’un entretien périodique et surtout régulier. Il n’est pas forcément question d’attendre les contrôles techniques réglementaires pour prendre soin de votre moyen de déplacement. Mieux, vous n’avez pas toujours besoin de faire appel à votre garagiste pour un certain nombre de tâches. Voici un guide qui vous donne quelques points de contrôle à surveiller sur votre véhicule.

Le niveau des liquides pour le moteur et le système de refroidissement

Telles les deux faces d’une même pièce, il n’est pas possible d’envisager un véhicule sans directement penser à son entretien. Ainsi, un Entretien voiture nécessite la prise en compte d’un certain nombre de facteurs. Au nombre des éléments à prendre en compte, figure l’huile de votre moteur.

En effet, que ce soit d’une manière générale et plus encore avant vos voyages sur les longues distances, il est capital de vérifier le niveau de l’huile dans votre moteur. Vous devez vous assurer que ce niveau soit contenu entre le niveau minimum et celui maximum. Par ailleurs, si vous remarquez tout juste avant un voyage que le niveau de la barre de l’huile est faible, faites recours à votre manuel d’utilisation avant toute action. Il vous renseignera sur l’huile adéquate.

Aussi tout comme l’huile du moteur, il est important de procéder à une vérification du liquide de refroidissement de votre véhicule. Vous devez vérifier que son niveau soit contenu entre le max et le mini de la boite d’expansion. En cas de toute irrégularité, il est toujours préférable de faire appel à votre garagiste.

Le système de freinage

Il est vrai que le contrôle de l’état des freins d’un véhicule est un peu compliqué. Toutefois, il existe des techniques assez simples comme le recommandent les sites dédiés. Ainsi pour vous assurer que tout va bien, vous pouvez par exemple jeter un regard au niveau des plaquettes de votre véhicule. Elles sont situées au niveau des gentes. Ce faisant, vous allez pouvoir détecter facilement les éventuelles traces d’usures.

Si vous apercevez également un signe d’alerte sur le tableau de bord de votre véhicule suivi d’un raclement lors du freinage, vous devez également faire appel à votre mécanicien. Cela pourra traduire une situation d’usure de vos disques.

Conseils

Perte d’un permis de conduire : quelles sont les démarches à suivre ?

Avez-vous perdu accidentellement votre permis de conduire ? Il est naturel de paniquer et se demander ce qu’il faut faire. En effet, ce document vous permet de circuler en toute liberté sur la route. Afin de vous venir en aide, nous allons décrire dans cet article les démarches à suivre pour le renouvellement de votre permis de conduire. Chaque étape doit être effectuée rigoureusement afin d’éviter la complication de votre situation.

 

La réalisation d’une déclaration de perte du permis de conduire

 

Si vous avez égaré votre permis de conduire, la première étape de son renouvellement est le lancement d’un processus de déclaration de perte. Comment devez-vous faire ? Vous avez deux options en fonction de la localisation de la perte.

 

    Perte en France

 

Vous pouvez lancer une déclaration de perte directement sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés si vous avez perdu le document en France. Dans ce cas, il suffit de s’inscrire sur le site de l’ANTS et de suivre les étapes requises. En premier lieu, vous devez cliquer sur « Ajouter/modifier une demande ». Ensuite, choisissez « Permis de conduire » puis « Perte de titre » en tant que motif. Les informations que vous livrez sur ce site web seront transmises à la préfecture de votre lieu d’habitation. L’ANTS vous informera par SMS ou par mail que l’attestation de perte est téléchargeable sur votre compte. Le récépissé de la déclaration de perte peut être présenté aux forces de l’ordre en cas de contrôle durant les 2 mois de sa validité.

 

    Perte à l’étranger

Pour une perte de permis de conduire à l’étranger, la déclaration de perte se fait d’une manière un peu plus complexe. Il faut que le conducteur fasse une déclaration chez la police locale. Vous pouvez également voir le consulat de France ou l’ambassade. Par ailleurs, l’attestation donnée par le consulat ne vous permet pas de conduire une voiture. Ce n’est que lors de votre arrivée en France que vous obtiendrez un récépissé de perte utilisable durant 2 mois.

 

Faire une demande de duplicata

 

La deuxième démarche à suivre pour le renouvellement d’un permis de conduire est le lancement d’une demande de duplicata. Pour ce faire, vous devez fournir au format numérique à l’ANTS les documents cités suivants. Il faut une photocopie de pièce d’identité telle qu’une carte nationale d’identité ou un passeport. Votre dossier doit également contenir une photo-signature numérique. Cette dernière doit être réalisée par des professionnels agréés par l’État. Vous aurez aussi besoin d’un justificatif de domicile circulant durant les 6 derniers mois, à savoir : un avis d’imposition, un contrat de location, une quittance de loyer… Il est également requis de donner un timbre fiscal de 25 euros et un formulaire CERFA relatif à la demande de duplicata de permis de conduire. N’oubliez pas de laisser vos contacts rapides, utiles pour vous informer des avancements du dossier.

 

Récupérer son duplicata

 

Lorsque vous avez accompli parfaitement les deux premières étapes, il ne vous reste plus qu’à attendre le duplicata de votre permis de conduire. La poste vous fait part de votre nouveau permis de conduire. Au cas où le facteur passe faire la livraison en votre absence, il vous laissera un avis de passage. Vous disposez ainsi de 15 jours pour récupérer votre nouveau permis de conduire à la poste. Attention ! Si vous ne récupérez pas les documents dans ce délai de 15 jours, toutes les démarches entamées jusqu’ici seront considérées comme nulles. Vous pouvez essayer de recontacter directement l’ANTS pour avoir vos documents en éclaircissant les motifs de votre retard.

 

Moto

Code moto : les évolutions de l’examen théorique

Depuis la réforme du Code du permis moto, le 1er mars 2020, le passage à l’épreuve pratique du permis A1 et à A2 n’est possible qu’après la validation d’un examen théorique spécifique à la pratique de deux-roues. Il s’agit notamment de l’épreuve théorique moto (ETM), autrement appelée Code moto. Quelles sont les spécificités du Code moto ? Doit-on s’entraîner au Code moto en ligne ?

Révisez le Code moto en ligne

Si auparavant, on était obligé de se rendre dans une moto-école pour réviser le Code moto et s’entraîner sur ses différentes thématiques, ce n’est plus une exclusivité aujourd’hui. La législation en vigueur offre à tous ceux qui prétendent passer les permis A1 et A2, la possibilité de le faire directement sur internet. Vous aimeriez savoir pourquoi réviser le Code moto en ligne ? Il existe de nombreux avantages, et les plateformes dédiées permettent de s’entraîner correctement.

Quelle que soit votre disponibilité, et où que vous soyez, vous pouvez apprendre le Code moto à votre rythme grâce à un module d’apprentissage en ligne créé en collaboration avec des motos-écoles agréées. Vous pouvez y accéder facilement depuis votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

La plateforme vous donne en plus accès à plus d’un millier de questions conformes à l’ETM 2020, mais également à plusieurs séries d’examens blancs. Les cours proposés sont illustrés par des photos et vidéos de manière à rendre la révision plus ludique et intéressante. Les corrections disponibles sont animées et commentées par des motards chevronnés.

L’atout premier de la révision en ligne tient au fait qu’elle vous permet de visualiser jour après jour votre progression. Vous pourrez ainsi juger en toute simplicité vos capacités et connaissances tout en identifiant le(s) thème(s) que vous avez du mal à maîtriser. Le suivi de votre progression est pour vous l’occasion d’orienter vos révisions et de maximiser vos chances de réussite. Vos résultats constituent un indicateur pour savoir si vous êtes prêt ou non à passer l’ETM dans un centre agréé.

le Code moto en ligne

Permis moto : en quoi consiste l’épreuve théorique ?

À la différence de l’épreuve théorique globale (ETG) ou Code auto, l’ETM est plutôt orientée sur la pratique de deux-roues sans pour autant faire une concession sur le Code de la route. Il s’articule autour de 9 thématiques bien précises, dont :

  • les dispositions légales en termes de circulation routière,
  • le conducteur,
  • la route,
  • les autres usagers,
  • les éléments mécaniques de sécurité,
  • les composants de protection et de sécurité des deux-roues,
  • l’écoresponsabilité,
  • les premiers secours,
  • la réglementation générale.

Le jour J, les candidats sont soumis à un total de 40 questions à choix multiples axées sur ces thèmes. Depuis une tablette équipée d’un casque audio, ils doivent s’identifier à un motard. Chaque question reproduit en effet des situations réelles sur route, prises au guidon d’une moto. L’ETM dure environ 30 minutes, et pour obtenir son Code moto, il faut avoir a minima, 35 bonnes réponses sur les 40 posées.

La validité de ce Code est de cinq ans à compter de sa date d’obtention. Il donne droit à cinq passages à l’examen pratique.

Automobile

Pourquoi devez-vous suivre une formation en nettoyage automobile ?

Pour conserver une voiture aussi longtemps que possible dans un bon état, il est indispensable de procéder régulièrement à son entretien. Le nettoyage de véhicule loin de l’amateurisme observé par endroit est un véritable métier. Pour devenir un professionnel dans ce domaine, suivre une bonne formation est la meilleure solution qui s’offre à vous. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles suivre une formation en automobile est indispensable pour ceux qui souhaitent se spécialiser dans le domaine.

La formation en nettoyage automobile pour acquérir un savoir-faire unique

Le fait de suivre une formation au nettoyage de voiture vous permettra de maîtriser les meilleures procédures et méthodologies de nettoyage. Vous saurez tester et comparer les différents produits nettoyants. Le principe de dilution des produits de nettoyage automobile ne sera plus un mystère pour vous, et vous saurez comment l’adapter parfaitement selon le support de chaque type de véhicule.

Dans les moindres détails, vous connaîtrez toutes les techniques de préparation esthétique automobile (le valeting et le detailing). Au terme de votre formation, vous saurez comment vous mettre à l’abri des risques de la préparation automobile et optimiser vos conditions de travail. Pour finir, le fait de suivre une formation en nettoyage automobile vous permettra de devenir un véritable professionnel du domaine et ainsi d’avoir un meilleur aperçu du marché. Ainsi, vous serez à même de mettre en place un bon mécanisme pour vous démarquer de la concurrence. En outre, comme vous pouvez le voir ici, la plupart des centres de formation enseignent à leur élève les pratiques de nettoyage respectueuses pour l’environnement.

Le nettoyage automobile, une formation de courte durée dans des conditions optimales


La formation en nettoyage automobile ne dure que 3 jours. Pendant cette courte période, vous maîtriserez les différentes étapes du nettoyage auto que sont le lavage, la décontamination, le polissage et la maintenance. Aussi, il faut noter que certains centres offrent la possibilité à leurs élèves d’appliquer les notions acquises durant leur formation sur des véhicules premium, GT et supercars dans des centres multi-marques. Enfin, notez que vous n’avez pas besoin de prévoir une grosse somme pour vous faire former dans le domaine du nettoyage automobile.

PrécédentSuivant

Vous voulez trouver votre voiture préférée ?

Nous avons une grande liste de voitures modernes et classiques dans les catégories neuves et d’occasions.